Elephant Man - Let's Get Physical

Publié le par beu-fa

elephant-man.jpgL'album international tant attendu de l'Energy God est enfin arrivé sur le label Bad Boys Records du rappeur ( j'ai dis rappeur ? ) Puff Daddy. Et déjà les avis sont partagés. Elephant Man possède un style rough, brute, totalement jamaïquain. Peut-il dans ce cas là se plier aux désidératas des gros labels yankees ? Et bien la réponse après écoute de cet album est : oui et non ! Non car Elephant Man n'a pas troqué son toast typiquement yardi contre un flow plus doux. Ses toasts sont toujours aussi enragés. Puis il y a quelques singles déjà sortis en Jamaïque comme Drop Dead ou Ready Fi Di Video. Le reste des riddims sont des concoctions de la maison Bad Boys, pour la plupart de bonne qualité. Mais Elephant Man a quand même dû se plier à certaines règles pour percer aux Etats-Unis. On sait que notre pachyderme préféré est un adepte des remix hip hop aux states puisqu'on l(a vu un peu partout sur des tunes de Lil' Jon, Busta Rhyme et autres chanteuses de R&B. Là, il n'a pas fait les choses à moitié puisqu'outre ses compatriotes Shaggy et Assassin, on retrouve les rappeurs Busta Rhyme, Puff Daddy ( heureusement pour quelques secondes sur un remix ), Wyclef Jean sur le tube Five'O, Yung Joc ou le chanteur de reggaeton Don Omar. Au niveau des chanteuses R&B on retrouve Rihanna, Mia et Rehka. Le tout est très écoutable, très peu de tunes sont à jeter. Elephant Man a plaçé la barre haute pourt perçer à l'internationale sans trop de difficultées. Mais on regrette quand même de ne pas retrouver de tunes plus dans le style des albums Log On ou Higher Level

Publié dans Dancehall

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article